Le Yi-King

Voyance par téléphone

Vous travaillez dans le domaine de la voyance ? Inscrivez vous

Le Yi-King

Dans la culture chinoise, le Yi-King est fondamental. En français, Yi-King ou Zhou Yi peut signifier aussi bien « Traité canonique des mutations », « Changement de Zhou » ou encore « Classique des changements ». Ces appellations aussi variées dénotent du caractère ésotérique du Yi-King qui est basé sur une science mathématique.

 

En effet, le Yi-King correspond à un livre d’art divinatoire qui repose huit (8) signes appelés trigrammes que sont : KEN signifiant Ciel (actif) et père, KON pour Terre (passive) et mère, TUI  pour Lac (contentement) ou fille la plus jeune, LI pour Feu (clarté de l'intelligence) ou fille cadette, SHIN signifiant Tonnerre (pouvoir excitant) ou fils aîné, SON se référant à Vent (douceur) ou fille aînée, KAN pour Eau (danger) ou fils cadet, et enfin KÊN pour Montagne (immobilité) ou fils le plus jeune.

 

C’est sur une combinaison de ces huit symboles que se base cette science. Ce sont des traits (2 traits entiers et 1 trait doublement brisé et 2 autres traits entiers de même qu’un autre trait brisé). Le trait entier est le Yang (énergie et pouvoir créateur) et le trait brisé le Yin (caractère réceptif et terre).

 

Cette association de 3 traits présentée de manières multiples et différentes aboutit à 64 hexagrammes. Ils permettent de répondre à toutes les questions de la vie. Les trigrammes ont été créés il y a 2800 ans avant la naissance de Jésus Christ par l’empereur Fu Xi. Ce dernier a beaucoup influencé la manière des chinois de voir le monde, leur façon de vivre et leur relation avec le temps et les éléments (air, eau, terre, feu…).

 

Le Yi-King est une démarche philosophique en soi qui guide l’être dans le monde dans lequel il évolue. La technique du Yi-King consiste en la formulation d’une question claire et précise par celui qui souhaite être éclairé ; rappelons-le, l’ambigüité n’apportera pas l’explication souhaitée. En général, les questions commencent par «comment ? ». Ensuite, le livre consulté émettra en retour une réponse qui aura le mérite d’être concise d’après les 8 trigrammes.

 

 Les objectifs recherchés par le Yi-King sont à plusieurs niveaux : d’abord sonder et orienter. Ensuite savoir la bonne attitude à adopter dans n’importe quelle situation. Cette sagesse dans la démarche du Yi-King a inspiré le Grand Confucius. Le Yi-King revêt un aspect pratiquement religieux. Il fut l’acte créateur de la religion taoïste.

 

Posté le Mardi 10 Mai 2011 par Daniel